Skip to content

Accueil > News > Programme Megapop 2018-2020

Programme Megapop 2018-2020

Simulation spatialisée de méga-population de rongeurs pour évaluer leurs impacts en Tunisie et en France

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé publique dans le monde : elles sont causées par des virus, des bactéries ou des eucaryotes parasites et 75% d’entre elles proviennent d’un réservoir animal. Le programme Megapop vise à développer conjointement des modèles hybrides équations/agents permettant de rendre compte des variations démographiques, de la dynamique spatiale des hôtes, et de celle de deux parasites : Leishmania major en Tunisie et Echinococcus multilocularis en France (Zone atelier Arc jurassien et Zone atelier Alpes). Ces deux modèles s’appuieront sur les techniques développées en commun dans le cadre du projet MEGAPOP - simulation spatialisée de méga-population de rongeurs pour évaluer leurs impacts en Tunisie et en France, soutenu de 2018 à 2020 par un Partenariat Hubert Curien (PHC) franco-tunisien UTIQUE.

Le groupe pluridisciplinaire franco-tunisien rassemble des experts épidémiologistes (tunisiens), climatologues (français), écologues (français) et modélisateurs (français et tunisiens) autour d’un objet commun, le modèle, qui sera ensuite dérivé et appliqué dans chacun des deux écosystèmes précités. Il appuie les thèses co-encadrées de Wadjy Zaatour qui s’intéresse à la modélisation de la transmission de la leishmaniose cutanée zoonotique dans la région de Sidi Bouzid, et de Dora Louati qui s’intéresse aux techniques de couplage entre appareillage télémétrique et serveurs de bases de données.

5-6 juillet 2018. Réunion de démarrage.

De gauche à droite : Slimane Ben Miled, Nicolas Marilleau, Nadège Martiny, Christophe Lang, Loria Dray, Wadjy ZaatourUn premier atelier de travail s’est réuni à Besançon rassemblant Slimane Ben Miled et Wadjy Zaatour (Institut Pasteur de Tunis), Nicolas Marilleau et Loria Dray (UMR UMMISCO), Christophe Lang (FEMTO ST-DISC) et Patrick Giraudoux (Chrono-environnement). Les objectifs ont été de :

  • présenter les écosystèmes, les questions liées et l’avancement des travaux ;
  • effectuer une visite de terrain sur une zone de pullulation de campagnol terrestre (zone de Charquemont - Bonnétage) ;
  • établir les bases d’un modèle partagé et les plate-formes d’échange d’information ;
  • poser un calendrier d’organisation pour la suite des travaux.

Contacts :
Nicolas Marilleau UMR UMMISCO/FEMTO ST
Slimane Ben Miled, Institut Pasteur de Tunis

Voir aussi :